INSTITUT DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE
GÉNÉRALAT DE LORETO

ONG associée à l'ECOSOC aux Nations Unies
Sélecteurs génériques
Correspondances exactes uniquement
Recherche dans le titre
Rechercher dans le contenu
Post Type Selectors

Comment mettre fin à l'exclusion sociale ?

L'IBVM a contribué à un chat en ligne avec les auteurs du “Rapport sur la situation sociale dans le monde 2016”. Ces auteurs ont pris le temps de répondre aux questions du public autour du thème de ne laisser personne de côté : l'impératif du développement de l'inclusion. Voir le résumé ci-dessous.

En utilisant la plate-forme Facebook pour encourager un dialogue mondial en ligne, les auteurs ont répondu pendant une heure entière à des questions sur l'importance de s'attaquer au problème de l'exclusion sociale des personnes vulnérables.

Voici quelques questions-réponses remarquables :

Quels sont les changements gouvernementaux concrets qui peuvent être mis en œuvre pour lutter contre l'exclusion fondée sur le genre ? 

  • Changer les normes et le statu quo est compliqué.
  • L'autonomisation des femmes ne devrait pas prôner les stéréotypes de genre, par ex. augmenter le transfert en espèces des femmes pour la prestation de soins. Au lieu de cela, les programmes de transferts sociaux devraient inciter les hommes à participer également à la prestation de soins.
  • Travailler avec la société civile pour jouir des droits aux soins de santé, par ex. construire des installations sanitaires adéquates dans les écoles ou mener des campagnes de sensibilisation

Discuter de la relation entre l'exclusion sociale et le développement de l'enfant, et le rôle de l'intervention précoce. 

  • Les désavantages en matière d'éducation, de santé, d'emploi, de revenu, etc. sont le symptôme de l'exclusion de ces groupes.
  • Le développement de l'enfance brise le cycle de la pauvreté en lui donnant les moyens de contribuer à la croissance économique.
  • Le désavantage et l'exclusion sociale commencent entre la naissance et l'âge de 3 ans

L'exclusion sociale est le résultat d'une « mauvaise gouvernance »

  • Les gouvernements jouent un rôle majeur dans la lutte contre les attitudes qui perpétuent l'exclusion sociale.

La discrimination est la cause première de l'exclusion sociale. Ce qui peut être fait?

  • Adopter une législation sur les droits de l'homme, avec un suivi.
  • La société civile défend la société de base - modifier les programmes scolaires pour changer les attitudes envers la diversité.
  • La commission des droits de l'homme, le tribunal pénal et le PNUD peuvent jouer un rôle pour mettre fin à l'exclusion.

Des millions d'enfants vulnérables sont absents des données démographiques. Comment contribuer à mettre fin à cette exclusion sociale ? 

  • Combler le manque de données est un défi majeur.
  • Ces individus non comptés et invisibles aux statistiques sont les plus vulnérables.
  • Les institutions jouent un rôle important : le dénombrement.
  • Améliorer l'enregistrement des naissances

Exclusion économique

  • Chacun doit avoir accès à des soins de santé, à une éducation durable et à un emploi.
  • Tous les emplois et le travail n'aident pas les gens à échapper à la pauvreté. Une économie informelle renforce la pauvreté.
  • Promouvoir l'entrepreneuriat chez les jeunes est essentiel.
  • Les politiques macroéconomiques ne devraient pas être axées uniquement sur la maîtrise de l'inflation, mais devraient contribuer à la croissance économique.

Il y a un manque d'intersectionnalité dans le processus de prise de décision. Par exemple, il existe un mouvement dynamique vers les produits biologiques qui surpasse le problème plus urgent des desserts alimentaires aux États-Unis. Comment faire participer ces voix des populations vulnérables au processus de prise de décision ? 

  • DESA est une plate-forme pour la construction d'un consensus au sein de la communauté internationale.
  • Les institutions et les normes qui favorisent l'inclusion et l'autonomisation sont influencées par la société civile, les ONG, les syndicats et les personnes vivant dans la pauvreté avec une voix dans la sphère publique

Comment la société civile tient-elle les gouvernements responsables ? 

  • Former de larges coalitions de diverses parties prenantes - approche pluraliste.
  • Internet et les médias sociaux sont un outil important - la mobilisation sociale et la participation du public.
fr_FR