INSTITUT DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE
GÉNÉRALAT DE LORETO

ONG associée à l'ECOSOC aux Nations Unies
Sélecteurs génériques
Correspondances exactes uniquement
Recherche dans le titre
Rechercher dans le contenu
Post Type Selectors

Sécurisez un monde équitable, positif pour la nature et à zéro émission nette

Les solutions sont claires. Des économies inclusives et vertes, la prospérité, un air plus pur et une meilleure santé sont possibles pour tous si nous répondons à cette crise avec solidarité et courage.

Antonio Guterres, secrétaire général de l'ONU Tweeter

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a publié ses Sixième rapport d'évaluation sur l'état actuel de notre climat en août. Ce dernier rapport est désastreux et déclare que le changement climatique se produit dans toutes les régions de notre monde et dans l'ensemble du système climatique. Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres l'appelle “code rouge pour l'humanité” soulignant que les preuves scientifiques de l'influence humaine sont irréfutables. 

Le rapport indique également que la poursuite des réductions substantielles des émissions de dioxyde de carbone (CO2) et d'autres gaz à effet de serre limiterait le changement climatique. Hoesung Lee, président du GIEC, a indiqué que « les innovations de ce rapport et les progrès de la science du climat qu'il reflète fournissent une contribution inestimable aux négociations et à la prise de décision sur le climat ».

Presque chaque année, nous subissons les effets du changement climatique dans nos propres pays à cause des sécheresses, des feux de brousse, des inondations, des cyclones et sans parler du blanchissement de nos récifs et de la fonte des vitriers. Nous ignorons ces avertissements à nos risques et périls. Ne rien faire n'est plus une option.

Préoccupée par le manque d'ambition des parties gouvernementales négociant le premier projet du Cadre mondial pour la biodiversité (GBF) post-2020 de la Convention sur la diversité biologique (CDB), la société civile a lancé un appel aux gouvernements pour qu'ils renforcent le cadre. L'ONG IBVM soutient cet appel à l'action.

Lire la déclaration complète ici.

Lire le Secrétaire général de l'ONU’s déclaration.

fr_FR