INSTITUT DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE
GÉNÉRALAT DE LORETO

ONG associée à l'ECOSOC aux Nations Unies
Sélecteurs génériques
Correspondances exactes uniquement
Recherche dans le titre
Rechercher dans le contenu
Post Type Selectors

Rapport CSW65 du Secrétaire général de l'ONU

Le secrétaire général António Guterres informe les journalistes de sa participation ce week-end au sommet du G20.

Les femmes doivent être au centre de la reprise après la pandémie – non pas par charité, pas même par souci de justice et de droits humains fondamentaux – bien que cela soit vrai – mais par souci d'économie ; d'efficience et d'efficacité; de résilience sociale et communautaire.

Antonio Guterrez - Secrétaire général de l'ONU Tweeter

Le rapport du secrétaire général de la CSW 65 fournit une analyse complète de la situation actuelle des femmes dans le monde. Bien que nous ayons fait des progrès, l'égalité des sexes reste malheureusement un rêve. Le rapport comprend les recommandations décrites ci-dessous.

Premièrement, le renforcement des cadres normatifs, juridiques et réglementaires en matière d'égalité des sexes. Les mesures suivantes permettront cela : une réforme globale des lois, politiques et réglementations qui discriminent les femmes ; parité hommes-femmes dans les postes de direction dans les gouvernements locaux et nationaux ; 50% objectifs de quotas pour les représentations parlementaires, entre autres.

Deuxièmement, la prévention et l'élimination de la violence à l'égard des femmes dans la vie publique. Les mesures suggérées sont : les cadres juridiques ; capacité d'application de la loi; paramètre standard; et la fourniture de services, entre autres.

Troisièmement, le renforcement des réformes institutionnelles sensibles au genre. Les mesures suivantes sont suggérées : objectifs de parité hommes-femmes pour les groupes de travail ; les comités permanents et autres organes décisionnels, notamment en réponse à la COVID-19 ; et la tolérance zéro pour la violence établie dans les codes de conduite.

Quatrièmement, accroître la disponibilité de financements de haute qualité pour soutenir la participation des femmes à la vie publique. Les mesures suggérées sont : un soutien public et privé aux candidates ; augmenter le pourcentage des fonds d'aide publique au développement qui vont à des objectifs d'égalité des sexes autonomes et aux organisations de femmes ; et augmenter la qualité et la quantité du financement pour soutenir les femmes dans la vie publique.

Enfin, renforcer la voix des femmes et ne laisser personne de côté dans la vie publique. Les mesures suggérées sont : le renforcement des capacités, les formations et la sensibilisation pour faciliter l'entrée des femmes en politique ; un soutien ciblé aux femmes confrontées à des formes multiples et croisées de discrimination pour participer à la vie publique ; renforcer un environnement propice à la participation des femmes à la vie publique ; et financer et soutenir une représentation médiatique positive des femmes dans la vie publique.

Lire un Résumé du rapport par Paula Montano CJ et Mary Elizabeth Kirke IBVM (espagnol).

Lire le rapport complet ici.

Auteur: Charlotte Jones

Photo vedette : Secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, site Web de la photo de l'ONU

fr_FR